Archives de catégorie : cheveux

Tous les articles concernants les soins, produits pour les cheveux

1. C’est quoi un macérat huileux ? 2. Comment en faire un ?

C’est quoi un macérât huileux ? Comment faire un macérât huileux ? sont souvent les premières questions posées. Vous pouvez bien sûr les acheter, mais vraiment c’est très facile à réaliser, personnalisable a souhait et bien plus économique !

C'est quoi un macérât huileux ?

Un macérât huileux est composé de fleurs ou végétaux séchés les 3/4 du temps (sinon cela peut être : graines, racines, fruits) que l’on met a macérer dans un liquide durant une période définie selon la méthode employée. Le liquide fait donc office de “solvant” afin d’extraire les principes actifs de la plante/végétaux et la on obtient donc : un macérât.

Pourquoi faire un macérât huileux ?

Déjà parce que c’est naturel et très simple ! Faire son macérât huileux soi-même est un procédé très doux qui ne nécessite aucun outil particulier.

On a l’avantage de bénéficier à la fois des propriétés de la plante et aussi de l’huile support.

C’est plus économique que de l’acheter.

Le produit est plus concentré en actif.

On laisse libre cours a sa créativité en faisant des mélanges inédits ou alors adapté a son type de peau. Par exemple un macérât bronzant a base de chicorée !

Le macérât huileux peut servir en base de DIY, pour les soins du visage, du corps, en massage ou bien pour aider à “soigner”. Il est aussi très utile en support pour les huiles essentielles car vous savez que les huiles essentielles doivent être diluées avant usage.

Les différents macérâts

Eh oui il existe bel et bien plusieurs façons de faire un macérât. A mes débuts je ne connaissais que celui huileux. On utilise un macérât plutôt qu’un autre en fonction de la plante. Effectivement certains actifs vont mieux se “libérer” dans un macérât glycériné plutôt que vinaigré ou huileux par exemple.

Je vous fait un petit tour de tous les macérats que je connais (et populaire) afin de vous donner une idée et que vous puissiez comparer les différentes méthodes.

Les macérats huileux : que l’on retrouve aussi sous le nom “d’huile de soin” “d’huiles infusées : c’est une macération qui s’opère dans l’huile.

Les macérats glycerinés : C’est une macération de bourgeons frais ou autres tissus végétaux (jeunes pousses, radicelles)  qui s’effectue dans un mélange d’eau, d’alcool et de glycérine .

Les macérats vinaigrés : ils sont a base de vinaigre de cidre.

Les teintures mères : macération de plantes fraiches dans un mélange d’eau + alcool (régie par la pharmacopée française).

Les teintures officinales : macération de plantes sèches dans l’alcool.

On fera  la distinction d’une décoction qui elle, s’opère avec de l’eau.

Le macérât huileux

On l’a vu plus haut le macérât huileux est fait a partir d’une plante (feuilles, fleurs, racines, graine, fruits suivant la plante) qui infuse dans une huile végétale. Ainsi on profite donc de tous les principes actifs de la plante (vitamines, polyphénols, flavonoïdes…) et de l’huile utilisée pour la “macération”.

Quelle huile utiliser ?

Souvent celle utilisée est l’huile d’olive car c’est une huile stable dans le temps grâce a sa richesse en acide gras. Elle est moins sensible a l’oxydation et économique.

On est pas forcé de se limiter a ce type d’huile, perso j’utilise de l’huile de pépin de raisins qui je trouve pénètre mieux et même de l’huile d’argan.

Si vous souhaitez utiliser une huile moins stable comme l’huile de colza ou même celles pré-citées pensez a rajouter de la vitamine E à votre macérât (dosage ici).

Quelque soit l’huile utilisée, n’oubliez pas de la choisir vierge, de première pression a froid. Pour approfondir,  il faut savoir que certaines combinaisons d’huile + plantes ont des affinités particulières de telle façon qu’elles optimisent le macérât.

Ex : HV d’olive + millepertuis = enrichie en agents anti-inflammatoire (idéal pour soulager les brûlures).

Plantes sèches ou fraîches ?

Il est plutôt conseillé de faire son macérât a partir de plantes “sèches” afin d’éviter que l’eau présente dans la plante fraîche détériore le macérât par le risque de fermentation (ça risque de “pourrir”).

Pour autant certaines plantes perdent leurs propriétés si elles sont séchées comme par ex la mélisse, le millepertuis, ou la mauve et d’autres nécessite de l’être sinon c’est le rancissement garanti, par ex le Calendula.

Et pour corser un peu le tout, le procédé rentre en ligne de compte. C’est a dire qu’a froid vu que le temps de macération est plus long on a tout intérêt a utiliser de la plante sèche.

Sur du solaire on pourra opté pour du “mi-sec”. C’est a dire que l’on laisse la plante à l’air libre jusqu’à ce que le végétal soit “frippé” sans pour autant qu’il soit totalement déshydraté.

A chaud là, pas de soucis pour la plante fraîche.

Quelle technique de macération ?

Il existe 3 procédés de macérationa froid, solaire, a chaud.

A froid : Le temps de macération sera d’un mois eh oui un peu de patience sera nécessaire afin de profiter de tous les bienfaits :). Ce type de macération permet de conserver les constituants thermolabiles, c’est a dire d’éviter que la plante perde ses propriétés a cause d’une élévation de la température.

Solaire : Alors cette technique est un peu particulière pensant qu’il fallait mettre son macérât au soleil mais en fait pas du tout ! Lors de mes lectures j’ai appris que les UV détériorent le macérât. Du coup on enveloppe bien au chaud son pot dans un sac en papier par ex (tant qu’il est opaque) non fermé.

A chaud : On utilise un ustensile tel qu’un saucier (c’est le mieux je trouve) un appareil a fondue,une yaourtière par ex, l’avantage du saucier c’est que la plante est constamment mélangée tout en étant chauffée. On règle son ustensile a une température inférieure a 60° (40° étant l’idéal) afin d’éviter d’altérer les propriétés des plantes. Pour le coup vu l’impératif de garder une température basse, on passe le chemin sur le bain-marie.

L’avantage du saucier ? On peut utiliser des plantes fraîches là pas de risque de moisissures au cours de la macération vu le timing court !

L’inconvénient ? Énergivore (c’est que mon avis perso) dans la mesure ou on le laisse tourner 3 heures. On obtient la même qualité a froid si ce n’est mieux (sauf exception pour certaine plante “capricieuse” qui préfère a chaud) car on évite la chauffe des plantes et huiles.

Pour info voici un saucier avec deux pales qui permettent de mélanger continuellement. Comme cela s’est perdu tout le monde ne connait pas ce genre d’appareil, vous pouvez en trouvez pour 10€ d’occas 😉

Quelque soit le procédé utilisé normalement l’extrait de plante représente 10% du poids total du macérât.  Au début c’est une notion que je ne prenais pas en considération mais un jour j’ai dû trop charger mon macérât en ortie et je sentais bien que ça “décapait” ma peau (eh oui le naturel peut être très efficace ne pas sous estimer sa force lol).

Plante entière ou coupée ?

La aussi il y a 2 écoles : celle entière, qui dit que cela permet d’éviter de casser la structure, les membranes et les cellules du végétal. Et l’autre école, coupée qui dit que cela permet de libérer les actifs de la plante plus rapidement. Faites votre choix ! Pour ma part je suis dans la catégorie plante entière 😉

Comment faire un macérat huileux ?

Voici une fiche qui récapitule comment faire un macérat huileux. Vous pouvez la télécharger ci-après.

On rajoute de la vitamine E pour éviter le rancissement pour le dosage pour rappel c’est par ici 😉

3 recettes de macérats

Je vous présente ici trois recettes que j’ai faite en vous expliquant les propriétés de chacune.

Le macerat d'orties

Alors pourquoi l’ortie ? Cela peut paraitre original et pourtant on sous-estime tous les bienfaits de l’ortie et qu’alors elle nous entoure souvent et est facilement accessible au détour d’une balade !

Effectivement je l’ai choisie car elle est polyvalente, elle sert de soin autant pour les cheveux que pour la peau !

Ici j’ai donc fait un macérât d’huile pépin de raisin/argan en huile de support et bien sur, l’ortie que j’ai laissé préalablement séchée tète en bas. J’ai vraiment vu une différence au fil du temps sur les imperfections et surtout mes pores étaient resserrés.

Le macérat de vanille

J’ai choisi de faire un macérât de vanille pour parfumer mes baumes et chantilly pour le corps que je fait souvent a base de beurre de karité. Cela permet de laisser un délicat parfum enivrant sur la peau. De plus une fois que vous prélevez un peu d’huile de votre macérât vous pouvez en rajouter, (la rallonger quoi ) sans pour autant changer de gousse.

On fend en 2 dans le sens de la longueur la gousse avec la pointe d’un couteau afin qu’elle libère ses actifs et parfum lors de la macération.

PS : son parfum suave lui confère des propriétés aphrodisiaque ^^.

Bien que la vanille nourrit la peau j’avoue que ma motivation première est de le faire pour son délicieux parfum . J’ai découvert qu’en fin de compte les macérats parfumés remplacent parfaitement les huiles essentielles avec les inconvénients des précautions en moins ! Par exemple j’ai fait un macérât de menthe  que j’ai incorporé à ma préparation diy de crème pour les mains et cela parfume parfaitement !

Le macérât de romarin

Le romarin est lui aussi un peu oublié comme l’ortie et pourtant il a des sacrés propriétés pour les peaux mixtes/grasses. Lui aussi est facile a trouver ou a faire pousser dans un jardin et en plus il peut vous servir pour assaisonner vos plats 😉

On y pense pas mais il peut très bien convenir pour une huile à barbe pour messieurs 😉

J’en ai fait bien d’autres comme macérât de sauge, laurier, calendula etc …Je fais pousser ces plantes sur mon balcon ce qui me permet d’en avoir sous la main continuellement.

Macérât de calendula

Pour aller plus loin

On peut mélanger plusieurs huiles entre elles ou alors plusieurs plantes afin d’avoir vraiment des combos cosmétiques très actifs ou bien totalement adapté a soi. C’est le gros avantage du macérât, le sur-mesure. L’autre avantage, c’est qu’un macérât huileux peut-être une base pour un onguent par ex, puisqu’il suffit de rajouter de la cire d’abeille pour obtenir une texture plus solide.

Le saviez-vous ?

Le macérât de millepertuis est photo-sensibilisant, on évite donc de s’exposer au soleil après son application (sous peine d’avoir des tâches).

On voit souvent passer le terme “huile de carotte” mais en fait c’est bel et bien un macérât, on devrait plutôt le nommer “macérât de carotte” puisqu’il est fabriqué a partir de de carottes macérées. D’ailleurs on oublie souvent son taux de comedogenicité qui est de 3 alors méfiez-vous si vous avez la peau grasse/mixte qui pourrais favorisez les boutons. En effet l’huile porteuse n’est pas la seule a prendre en considération pour fixer ce taux. Le pouvoir d’oxydation est important. Le macérât est fait a partir de légumes frais, sa possibilité d’être altéré par la lumière, l’air, de rancir etc sont non négligeable d’ou l’indice 3. Bien entendu on a pas toute la même sensibilité mais mieux vaut être prévenue, d’ailleurs suite à mon post instagram certaine on réagit en “disant je comprends mieux pourquoi ma peau est dégueulasse vu ton post”.

Pour la petite anecdote savez-vous que le fameux Monoï  est en fait une macération de fleurs de Tiaré dans une huile de coco et donc un macérât huileux?

tipeee

L’article vous a plu? Vous avez 1 min devant vous pour me soutenir? Alors c’est par ici, visionnez une pub. Un grand merci ! 

Je soutiens !

Epingle Pinterest

 

 

source :  les litseescitronées, altheaprovence.com thèse de Fabrice Turon, wikibooks, l’herboriste Christophe Bernard, livre créer vos cosmétiques bio, Yang Tso, le grand livre des secrets de santé d’Hildegarde de Bingen,
ma petite pharmacie au naturel, mémoire L guinnard, thèse par le docteur en pharmacie Jean-Yves Chabrier,
recherche scientifique plantes médicinales et formes d’utilisation en phytotherapie
pour l’université de Lorraine

DIY démaquillant et soin cheveux au beurre de Murumuru

Aujourd’hui nous allons faire un DIY polyvalent, un DIY démaquillant qui peut être autant utilisé en tant que soin cheveux. Un 2 en 1 quoi ! Idéal pour les voyages ou même pour éviter de multiplier les produits dans sa salle de bain non ?!

Je souhaitais avant tout qu’un DIY soit simple, et surtout qu’on ne se dise pas ” ah mince je n’ai pas ce produit”.

Et surtout un produit n’a pas forcément besoin de 50 milles ingrédients pour être efficace. 

Pour ce DIY on va utiliser un ingrédient que ne vous connaissez pas forcément, le beurre de Murumuru, et je vous invites donc à le découvrir ici.

Recette du diy démaquillant & soin cheveux

La préparation du diy démaquillant

J’ai fais un bain marie, c’est a dire j’ai fait chauffer un bol d’eau au micro-onde (car je fais partie de la team fainéante) puis j’ai mis mon contenant blanc rempli de beurre de murumuru afin de le faire fondre, une fois que le mélange a refroidit j’ai ajouté la vitamine E et l’huile essentielle de Ylang Ylang.

Utilisation du diy en soin cheveux

On mouille les cheveux puis on masse le cuir chevelu avec le beurre (si vous souhaitez activer la pousse comme moi #powerhuiledericin) et on repartit sur les longueur en “griffant” ses cheveux. On enveloppe ses cheveux dans une serviette chaude humide et on laisse poser 30 minutes minimum, a une nuit ensuite on fait son shampooing.

Franchement c’est le plus efficace pour les cheveux. D’habitude je ne prends pas la peine de mettre une serviette chaude mais comme l’autre technique qui va suivre que j’ai testé n’était pas concluante, je me suis dis qu’il fallait peut-être se donner la peine. Et j’ai apprécié ! Cette douce chaleur sur le cuir chevelu qui détend après une bonne journée.

Du coup le temps du film du soir (1h30 de pose) a suffit pour avoir des résultats ils sont doux, pas gras malgré l’huile de ricin (je pense que le murumuru contre balance cet effet), et discipliné ! Ca c’est le plus fort constat ( j’ai les cheveux court et suis obligée de mettre du gel + laque pour dominer mes épis. Hors la pas besoin, un filet de laque pour fixer pour la journée a suffit).

L’autre façon que j’ai testé c’est la version baume sur cheveux sec et en pose d’une nuit. Cela a beaucoup moins réussi sur mes cheveux. Parcontre je pense que c’est a tester sur cheveux bouclés.

Utilisation du diy en démaquillant

Plutôt qu’un long discours, voici le résultat en image du diy démaquillant (je précise que c’était un crayon noir waterproof). L’avantage de cette formule est que l’on a une texture qui peut être plus facile à utiliser que l’huile. Vu que dans ce cas-ci c’est solide et donc la texture est plus agréable aussi dû à son coté onctueux.

Plutôt efficace non ? j’avoue j’ai été agréablement surprise de l’efficacité !

U-tip

L’article vous a plu? Vous avez 20 sec devant vous pour me soutenir? Alors c’est par ici (U-tip,le concept une pub vue, pas d’inscription). Un grand merci ! 

Je soutiens !

Épingle Pinterest

Henné blond avec Breiz henné en 3 étapes

On voit ensemble comment faire un henné blond avec breiz henné en 3 étapes. Si vous débutez, le “étape par étape” sera adapté, et on va aborder les propriétés des différentes poudres utilisées pour obtenir un joli henné blond doré.

Lors du Salon Respire la Vie j’ai acheté différentes poudres tinctoriales et du henné neutre au stand Breiz Henné. Je me suis dit autant découvrir des entreprises locales. Jusqu’alors j’attendais de finir mes précédentes poudres pour partir a l’aventure.

Présentation de Breiz Henné

Breiz Henné est une boutique spécialisée principalement dans les colorations végétales que vous pouvez découvrir ici . Elle propose diverses sorte de hennés : Rajhastan, Egypte et neutre, plus d’une dizaines de poudres colorantes (ex : orcanette, camomille, garance, brou de noix…) ainsi que gel douche, shampoing etc…

Mais qui se cache derrière Breiz henné ?  Christèle et pascale, 15 ans d’expérience dans la cosmétique bio, l’éthique et les produits 100% naturels sont de rigueur et d’ailleurs elles le disent elles-mêmes “Aucun de nos produits finis n’est testé sur les animaux ni aucune matière première qui les compose. Les produits ne sont testés que sur les patronnes ;-)”

Donc si vous avez besoin de conseil pour votre couleur n’hésitez pas a les solliciter 🙂

Breiz Henné e-shop mais pas que ....

Il faut savoir qu’elles ont un blog sur lequel elle vous explique plein de choses très utile, comme la coloration en 2 temps, ce qu’est un hydrolat… et parmi pleins d’articles il y a une recette sur “couvrir ses cheveux blancs en blonds” que vous pouvez retrouver ici que j’ai réalisée et voyons donc le détail ensemble 🙂

Henné blond avec Breiz henné en 3 étapes

Etape 1 : la recette

30% de brou de noix

20% de henné neutre

20% de camomille

(que l’on a préalablement fait infuser afin de ne pas avoir de morceaux ds notre pâte)

15% de rhapontic

10% de henné naturel

5% de curcuma

Et pour finir ceci est ma petite touche perso, le vinaigre de cidre pour optimiser la coloration, l’éclaircissement, et de fixer la couleur.

Je ne rajoute ni yaourt, ni huile car je trouve que cela empêche le pigment de bien accrocher sur le cheveux (les miens sont déjà assez capricieux a prendre), parcontre pour contrebalancer l’effet asséchant du henné j’utilise un soin lors du rinçage du henné.

Dans la recette on parle en pourcentage car tout dépend de votre longueur de cheveux, par exemple on passe de 100g de préparation finale pour cheveux court, à 250g pour cheveux long, 150g devrait suffire pour des cheveux mi-long.

Etape 2 : la Préparation du henné blond, Breiz henné

Une fois toute nos petites poudres misent dans un récipient on va rajouter notre infusion de camomille (optionnel avec le vinaigre de cidre en plus) petit a petit afin d’obtenir le type de pâte ci dessous.

Tadam la potion magique est prête maintenant a être appliquée !

Vous avez vu cette belle pâte sans grumeaux et voluptueuse ?, ca c’est la qualité des poudres qui y fait :). On applique cette charmante mixture sur la tête, hum trop sexy hein ? ^^.

Etape 3 : la pose et le rinçage du henné blond

Vous pouvez utiliser un pinceaux a teinture, perso je le fait aux doigts car j’ai assez épais de cheveux (très fins certe mais en quantité) sinon je n’imprègne pas bien mes cheveux de henné partout.

PS : pensez a mettre des gants pour protéger vos petites mimines et ne pas finir les mains colorées 😉

Ensuite on enroule sa tête dans un film alimentaire.

Puis dans une serviette cela permet de garder la chaleur afin que les pigments se développent bien.

On laisse poser entre 1h à 2h grand maxi contrairement au henné normal ou l’on souhaite du roux (ou plus le temps est long mieux c’est). Là c’est le contraire on arrête a 2h maxi justement pour éviter de virer au roux.

On termine par un rinçage a l’eau claire une fois que l’on a ôté sa serviette et son cellophane.

Ma technique personnelle : tête en bas au dessus de ma baignoire et pommeau de la douche au dessus et c’est parti pour le rincage !

Cela peut être fastidieux et long selon vos cheveux donc pas d’inquiétude.

Et je le rappelle on rince seulement ! Pas de shampoing pour laisser le processus d’oxydation se faire.

On évite le shampoing pendant 2 jours afin que la couleur s’oxyde tranquillement.

Il est fréquent que le henné assèche les cheveux, n’hesitez pas à faire un soin par la suite.

Je vous en proposais un ici  avec du beurre de Murumuru cela marche aussi avec le beurre de Karité ou des huiles végétales.

Voilà pour la partie “henné blond avec Breiz henné en 3 étapes”, passons aux résultats et surtout aux “avant/après”

Les résultats avant/après du henné blond avec breiz henné en 3 étapes

Voici le résultat immédiat apres le rinçage, sans oxydation. Je n’avais pas fait de henné depuis 3 mois.

Ici on voit bien mieux les reflets a la lumière du jour et encore mes cheveux ne sont même pas sous le soleil ^^. Ils ont plus de pep’s la couleur est plus lumineuse et plus blonde.

On vois bien qu’après l’oxydation mes cheveux ont éclaircis d’un ton encore ;). Comme quoi il ne faut pas sous estimer l’usage du henné neutre et du pouvoir colorant des plantes tinctoriales.

J’aime beaucoup la qualité des poudres de Breiz henné. Vous en pensez quoi c’est assez concluant non pour un blond ?!

Résumé du henné blond avec breiz henné en 3 étapes

Pour aller plus loin ...

Les propriétés des poudres tinctoriales pour le henné blond

C’est bien beau de faire sa tambouille mais voyons ensemble pourquoi on ajoute telle ou telle poudre 🙂

Brou de noix

Il permet de casser l’effet cuivré du henné de vraiment partir sur des teintes dorées même si, déjà par le temps de pose limité ici, il y a moins de risque. Utilisé seul il aura tendance a foncé les cheveux sinon il est souvent utilisé pour obtenir  des teintes caramel, chocolat et noisette.

A shopper ici 

henné neutre

Connu pour apporter du volume aux cheveux , les rendre brillants et plus fort, ici il permet de “diluer” la couleur afin de la moduler et d’obtenir un beau blond sans viré au roux.

A shopper ici 

Camomille

Cela permet d’obtenir du blond, de le renforcer et d’éclaircir la chevelure. A shopper ici 

Rhapontic

Dans la même lignée que la camomille, la rhapontic va permettre d’obtenir et d’intensifier le blond.

à shopper ici 

le henné naturel

Pour un blond  celui d’Egypte est préconisé par Breiz henné car par sa faible teneur en lawsone, il permet d’obtenir un blond, combiné avec les précédentes plantes tinctoriales. ce henné est l’actif colorant.

Henné d’Egypte à shopper ici 

Le curcuma

Permet de teindre les cheveux blancs en blonds de renforcer et donner une teinte bien blonde, pour vous donner une idée du fort pouvoir colorant, (peu de poudre suffit), utilisé seul vous finirez jaune poussin !

A shopper ici 

Ainsi s’achève cet article le henné blond avec breiz henné en 3 étapes. J’espère que cela vous aidera pour vous lancer dans la réalisation de vos hennés blonds !

Epingle Pinterest henné blond avec breiz henné en 3 étapes

tipeee

L’article vous a plu? Vous avez 1 min devant vous pour me soutenir? Alors c’est par ici, visionnez une pub. Un grand merci ! 

Je soutiens !

Coiffé/décoiffé le shampoing de la savonnerie Aubergine

Coiffé/décoiffé le shampoing solide de la savonnerie Aubergine, le nouvel arrivé à bord!

Aujourd’hui je vous fais mon retour d’expérience sur le shampoing solide “coiffé/ décoiffé de la Savonnerie Aubergine. En fait c’est plutôt marrant mais quand on commence à utiliser un shampoing solide cela devient tellement une évidence que l’on se demande pourquoi ne pas avoir succombé avant ! C’est tellement plus pratique et agréable à utiliser !

Comment s'utilise un shampoing solide ?

On mouille ses cheveux puis on frotte le shampoing solide directement sur les cheveux. Pour les longueurs on peux frotter le savon shampoing entre ses mains et repartir le produits sur les longueurs. Ensuite on masse le cuir chevelu et on rince.

Coiffé décoiffé, le shampoing solide de la Savonnerie Aubergine

J’ai craqué pour celui de la savonnerie aubergine pour la qualité de ses ingrédients, que du naturel bien sûr !
C’est un shampoing pour cheveux normaux ou tendance grasse.
Je vous laisse juger par vous-même pour la compo

Il est fabriqué par saponification à froid ce qui permet de conserver toutes les propriétés des différents ingrédients. La marque estime qu’il peut faire 50 shampoings, ce qui est effectivement le cas.

Après un mois d’utilisation je trouve qu’au début il est assez difficile à appliquer (peut être est-ce dû à sa forme rectangulaire?) par rapport à mes précédents shampoings​ solides, par contre j’aime bien son parfum.

Il mousse bien ce qui n’est pas forcément évident lorsque l’on est sur du shampoing solides et surtout du naturel.
Il est facile à rincer, mes cheveux sont plus brillants.
Au fil des utilisations mes cheveux ont un peu plus de volume et mes cheveux sont moins gras.
Ah si par contre, il pique vraiment mais alors vraiment les yeux ! pourtant j’ai les cheveux mi-long et me rince la tête bien arrière…
Il est facile à trouver dans les magasins bio et son prix est à 5.30€ les 100g ici ou 2.20€ en format mini ici si vous souhaitez tester ou l’emmener en voyage.

Résumé :
points positifs : petit prix, lave bien, composition, parfum subtil et agréable, plus de volume sur les cheveux fins, facile à rincer, facile a trouver.
points négatifs : pique beaucoup les yeux, difficile a utiliser (forme rectangulaire?).